Riina Koivisto

choregraphe, danseuse

Riina Koivisto enseigne la Danse contemporaine

aux conservatoires de Paris du 1Oéme et 11ème

Ma pratique artistique et mon travail pédagogique sont inspirés par la méthode Laban-Bartenieff que j'ai étudiée à New York au LIMS. 
L'approche de Rudolf Laban, pour l'étude du comportement humain par le mouvement du corps, constitue une contribution unique à la compréhension de notre monde. 
La vision globale et holistique d’Irmgard Bartenieff, quant à elle, nous enseigne que l'esprit, le corps et l'action sont unis : que l'individu ne fait qu'un avec la culture; la fonction avec l'expression; l'espace avec l'énergie; l'art avec le travail, l'environnement et la spiritualité.
Si la motricité de la petite enfance, s'inscrit définitivement dans nos vies, nous pouvons danser en étant le plus entier et intègre possible, en restant à l'écoute de notre histoire émotionnelle, psychologique et motrice.

Ainsi, dans mon travail chorégraphique, la forme ne peut s'exprimer sans le fond et inversement.Il s'agit pour moi de re-visiter des gestes déjà éprouvés, avec la conscience, et de rester à la recherche de l'étonnement du mouvement lui-même : pouvoir refaire, jour après jour, le même plié, comme si c'était la première fois. 

contenu_riina1
IMG_5727
Capture d’écran 2016-08-16 à 19.35.11

Quelques dates clés :

- 1998 : DEA "Les Fondamentaux de Bartenieff comme

outils pour le danseur", Université Paris 8

- 1997 : Diplôme du Laban/Bartenieff Institut of Movement

Studies, New York

- 1984/89 : diplôme de l'institut des arts, de l'Université

Ouverte d’Helsinki, Finlande

- 1983/84 : formation au Laban Center, Londres

Quelques rencontres importantes :

Elaine Summers, Lisa Nelson, David Zambrano, Julyen

Hamilton, Lance Gries, Irène Hultman, Randy Warshaw,

Hubert Godard, Irene Dowd, Bonnie Bainbridge Cohen,

Hans Zullig, Jacqueline Robinson, Ingeborg Liptay, Jackie

Taffanel, Odile Duboc, Martin Kravitz, Cie Andy de Groat,

Suzon Holzer, Cie Susan Hamlin, Germaine Agonie,

Cie Raisa Vennamo, Cie Rea Pihlasviita...


Danser, c'est marcher avec la conscience... le mouvement doit être conçu comme vivant, à travers l'individu en relation avec le monde... il change ou évolue avec les différentes expériences... il enrichit notre existence physique, intellectuelle et émotionelle...
La recherche du mouvement et la composition chorégraphique sont donc d'une richesse infinie.