Ca commence par le rêve, des boîtes qui s'ouvrent sur l'envers, trois paires de chaussures autonomes. Trois corps explorent l'espace entre unissons, improvisations, mémoires et projections.
Un oiseau apparaît, comme réel...
De l'unisson surgit alors l'interdépendance des danseurs, les règles, les contraintes, les limites nécessaires du commun. Les boîtes se referment mais la machine avance, avance et ne s'arrête pas.
C'est dans la relation, la différence, le jeu, qu'un nouvel espace s'invente et construit le cadre du possible, ensemble.

Birdbirthland est portée par une partition musicale tendue.
Les centres se déplacent, les tensions spatiales multiples imposent une structure vibrante, fragile et mouvante où la danse explore les espaces du vide, de l'entre, de l'identité.
Prolongement d'une partie des partitions de A la recherche d'un oiseau indien, la circulation des flux, le rapport du collectif à l'individuel à partir de l'observation des oiseaux se poursuit. 
Birdbirthland interroge ce va-et-vient permanent entre l'adaptation, le compromis et les nécessités d'une singularité qui s'exprime.

BirdBirthLand
création 2007

Chorégraphie : Riina Koivisto

Danseurs : Philippe Mensah, Elisabeth Celle,

Riina Koivisto, Julie Gasnier

Arrangement musical : Gilbert Nouno
sur les compositions suivantes :

Stefano Scodaibbio - Voyages Started
Gilbert Nouno - Hitsujigusa Nymphaea
Barre Phillips - 1. Primaddendum - 
Michel Doneda - 2. Zeiteddendum
Charlie Mingus - A foggy day

001
010
011
009
008
020
019
018
017
016
015
014
013
012
007
006
003
004
002